10 choses à savoir sur le bitcoin
5 (100%) 11 vote[s]

1) Une monnaie virtuelle

Premièrement, le bitcoin est une monnaie virtuelle, c’est-à-dire qu’il n’existe pas d’application matérielle à cette monnaie (billets, pièces). De plus, le marché du bitcoin se fait entièrement en ligne sur des sites spécialisés.

2) La Blockchain

L’utilisation du bitcoin s’appuie sur la technologie de la blockchain. Pour faire simple, la blockchain permet le stockage et la transmission d’information sans organe de contrôle tel que les banques ou le gouvernement. Dans cette base de données, les informations sont vérifiées, sécurisées, transmises et groupées en blocs par ses utilisateurs. La blockchain détient donc l’historique des échanges effectués depuis sa création, de manière sécurisée.

3) Un créateur inconnu

Satoshi Nakamoto est le pseudonyme emprunté par le ou les créateur(s) du bitcoin. A ce jour, son identité réelle est toujours inconnue et cela entretient donc le mystère de la création du bitcoin.

4) Une valeur

Etant donné que le bitcoin n’est pas reconnu par les banques centrales, il n’existe toujours pas de cours légal. Toutefois, des cours existent et le bitcoin est à ce jour valorisé à $ 6 164. Effectivement, le bitcoin connaît aujourd’hui un véritable succès et semble être une monnaie solide.

5) Une monnaie limitée

Les monnaies dites traditionnelles sont illimitées, c’est-à-dire que les banques centrales peuvent les émettre sans plafond maximal. En revanche, le bitcoin est une monnaie limitée. Il n’y aura jamais plus de 21 millions de bitcoins. Aujourd’hui, 16,7 millions de bitcoins ont déjà été émis. Quand tous les bitcoins auront été émis, il faudra en acheter à un utilisateur pour en obtenir.

6) Le minage

Le minage est nécessaire pour la création de bitcoins. Le site bitcoin.fr le définit comme « le procédé par lequel les transactions Bitcoin sont sécurisées. A cette fin les mineurs effectuent avec leur matériel informatique des calculs mathématiques pour le réseau Bitcoin. Comme récompense pour leurs services, ils collectent les bitcoins nouvellement créés ainsi que les frais des transactions qu’ils confirment. Actuellement cette récompense est de 12,5 bitcoins par bloc. Elle est divisée par deux tous les quatre ans environ.»

7) Le nombre d’utilisateurs

Fin 2017, on ne dénombrait pas moins de 21.5 millions d’utilisateurs de portefeuille électroniques blockchain utilisés pour l’échange de bitcoins. Chaque seconde, 30 nouveaux portefeuilles en bitcoins sont créés. Toutefois, un monopole existe. En effet, 1000 personnes, surnommées « whales » possèdent 40% des bitcoins, en outre, les 100 plus gros acteurs possèderaient 17.3% des bitcoins. Ceci influe sur la monnaie car leur monopole leur permet de faire monter ou descendre le cours en fonction de leurs intérêts.

8) L’anonymat

Contrairement à ce que l’on pense, payer en bitcoins n’est absolument pas anonyme. En effet, toutes les transactions sont conservées au sein de la blockchain et chacun peut y accéder.

9) Une monnaie énergivore

Le bitcoin nécessite du minage pour sa création et son utilisation. Cela consiste en des calculs faits par des ordinateurs à très forte intensité, consommant ainsi beaucoup d’énergie. Il a été calculé que la quantité d’énergie utilisée pour la création de bitcoins en 2017 est supérieure à la consommation en énergie de l’Irlande pour l’année 2017.

10) L’utilisation dans la vie courante

Aujourd’hui, de plus en plus de sites acceptent les paiements en bitcoins, tels que showroomprivé.com, Amazon et Expedia. Il existe même certains bars à Paris acceptant le bitcoin. Par ailleurs, il est aussi possible de payer avec son téléphone en affichant le QR code de votre portefeuille bitcoin afin que le bénéficiaire le scanne.